Christian Gaudin

Expériences d’un parlementaire en Antarctique

Bienvenue aux bloggers passionnés par le grand froid !

Dès le 21 novembre, je vous invite à partager avec moi 5 semaines de mission scientifique en Antarctique, sixième continent, grand comme une fois et demi la Chine.

Pourquoi un parlementaire du Maine et Loire s'est-il embarqué dans cette aventure ? Par passion pour la recherche ! Avant d'être élu sénateur UDF j'ai été chercheur universitaire. Alors, naturellement les sujets dans lesquels je me suis investi au Sénat concernent l'industrie, la recherche, l'innovation.

Ce lundi 21 novembre, je m'envole en destination du pôle sud jusqu'au 25 décembre prochain…Parrainé par l'institut français polaire Paul Emile Victor (IPEV) je rejoindrai la station américaine Mc Murdo puis la station italienne Terra Nova et enfin j'irai à Concordia la nouvelle base scientifique franco-italienne située au milieu de l'Antarctique. Par la suite, je ferai un raid de 1200 km sur des engins à chenilles pour atteindre la base française de Dumont D'Urville à raison de 100 kms par jour. Le retour vers l'Australie s'effectuera par bateau brise- glace "l'Astrolabe" après 6 à 7 jours de traversée.

Pourquoi faire cette expédition maintenant ?

1. parce qu'elle est l'objet du programme de recherche EPICA, franco-italien.
2. parce que je serai appelé à rédiger à mon retour un rapport sénatorial en partenariat avec l'office parlementaire des choix scientifiques et technologiques dans la perspective de 2007, 4ème année polaire internationale,
3. parce que l'Europe doit faire avancer le projet d'une agence polaire européenne,
4. parce que c'est une expérience unique !

Station Concordia, 04 décembre 2005.
Plateforme pour instruments d'astronomie fabriquée par
les Ateliers Perrault à Saint-Laurent-de-la-Plaine dans
le Maine-et-Loire.
Quels seront les sujets d'étude de mon périple ?

La glaciologie : La France a pris pied dès 1841 en Antarctique. Elle est devenue leader du carottage glaciaire. L'objectif de notre séjour sera l'analyse rétrospective de l'évolution des climats durant les 800 000 dernières années à partir d'une carotte retirée à quelques mètres du socle glaciaire au printemps dernier.
L'astro physique : l'Antarctique est le continent où la couche d'ozone est la plus mince, ce qui permet une formidable observation des astres ! C'est d'ailleurs depuis la base américaine de Ramundsen qu'on prépare la conquête de Mars…
Le comportement de l'humain quand il évolue en milieu extrême (froid, blizzard) et confiné
L'innovation technique et technologique nécessaire à la conduite de ces activités scientifiques dans les conditions les plus extrèmes de notre planète.

15 décembre 2005

Enfin la banquise après 1200 kms de raid.

Après huit jours de raid, le neuvième nous enmène à la banquise, curieuse vision après quelques heures de conduite ce matin là de découvrir que l'horizon se fond d'un coup dans une couleur plus sombre. Il faut préciser que la ligne d'horizon, par la chute du relief, est de plus en plus courte. En effet nous descendons dans les 100 derniers kms de presque 2000 m, ce qui rend encore plus difficile la progression, avec l'obligation d'élinguer l'ensemble des éléments du convoi. Cette bande bleue nuit c'est bien sur la mer, elle est encore à une vingtaine de kms mais déja se détache sur elle de nombreux icebergs. Quel plaisir après une semaine tout en blanc de découvrir un tel spectacle. Les derniers kms nous font pénétrer dans cette grande féerie, celle des glaciers, immenses langues qui avancent dans cette mer du cercle polaire, cette blancheur teintée de bleu sur fond marine est d'une rare beauté. Ces immenses falaises de glace se fragmentent et partent vers le large, couvrant telle une armada, l'océan Antarctique. Un soleil généreux etait au rendez-vous. Quelle douceur après une quinzaine aussi rude ; soudain apparaissait la couleur... Le raid arrivait à son point de rendez-vous, tout l'équipage partageait ce grand bonheur : celui de la mission accomplie, doublée d'une intime satisfaction, le retour vers un contexte plus hospitalier...

1 Commentaires :

Le 16 décembre, 2005 09:54, Anonymous Birgand Jacques a dit...

Bonjour Christian,

Merci de nous faire rêver sur les traces de Ross et de PEV.
Nous pouvons constater que tu n'as pas oublié de faire de la mécanique mais aussi tu dois être très admiratif devant les équipements de nos Chercheurs.
Communique nous les conclusions de cette mission.
A ton retour nous aurons besoin de toi pour parler et agir pour que le triste niveau d'eau de notre Loire fluviale aval en période d'étiage soit relevé et la situation est critique. Actuellement un groupe de travail très très motivé génère des idées pour la reconstruction de notre Fleuve Royal entre la Pointe -Bouchemaine et Nantes.
Il y a des solutions simples et de bon sens !
Au moulin ou aux Cosniers nous reparlerons de tout cela mais avant, passe moi un courriel.
Mes excuses pour le mélange des choses mais nous convergeons lorsque nous parlons "Ressource en Eau".

Bon retour et bon travail de fin de mission.
Amicalement. Jacques B. Ancenis

 

Enregistrer un commentaire

<< Accueil